Site Ironman Around The World

site Pascal coachin perso

 

pascal_pich_natation.

Le triathlon a fait irruption dans ma vie en 1987. Depuis cette date, il est devenu mon principal centre d’intérêt.pascal_pich_nat
En 2003, après de nombreuses années de galères à tenter vainement de faire reconnaître l’ultra triathlon, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et pour ce faire, j’ai demandé une disponibilité sans salaire. La Police Nationale (mon employeur d’alors) refusant de soutenir ma démarche malgré mes résultats, aucune autre solution ne s’offrait à moi. Je devais me débrouiller par moi-même.

Je devenais ainsi triathlète professionnel. Le titre est certes pompeux, mais attention, ne nous leurrons pas, de professionnel je n’avais que le nom et l’activité, car depuis tout ce temps, impossible de se dégager un salaire aussi minime soit-il. Il y a même des saisons durant lesquelles le manque de partenaires ne me permettait pas de me rendre en compétitions.

J’accumule pourtant les prestations pour faire connaître ma discipline. Par deux fois, il m'est arrivé de me produire (un peu comme une bête de foire) 15 heures durant dans un parc d’attraction du sud de la France (Aéro-City), en plein été avec 40° à l’ombre. Au programme :

5 heures de natation dans un bassin de 15 mètres
5 heures de cyclisme sur home traîner
5 heures de course sur un tapis électrique.

Inutile de dire que le paysage était fantastique et que dans ce genre d’effort, le psychologique a un rôle prépondérant. pascal_pich_boneyMLe première fois, c’est avec BONEY M, le Roi du disco des années 80 que j’ai partagé la vedette. La seconde fois, ce fut Jean-Luc LAHAYE. Les personnes présentes semblaient très intéressées et surtout, très admiratives. A croire qu’il me faudrait multiplier ce type de représentations pour qu’enfin ma discipline soit reconnue. Mais il ne faut pas non plus tomber dans le cliché de l’athlète obligé de se “prostituer” pour gagner 4 sous qui lui permettraient de pouvoir s’aligner en compétition. Il faut vraiment parfois être motivé et aimer son sport pour en arriver là !

De mon coté, à cette époque, j’espère toujours que la roue va tourner et que les choses vont se débloquer pour qu’enfin notre discipline mérite un peu plus de considération.
En 1903 lorsque Maurice GARIN et ses compères s’attaquent au premier TOUR de France, ils sont considérés comme des extras terrestres. Aujourd’hui le TOUR est devenu une institution.

Il y a encore une quinzaine d’années, les marcheurs, marathoniens ou coureurs de 100 bornes connaissaient les mêmes problèmes. Aujourd’hui les choses ont évoluées et ces disciplines sont maintenant à la portée de tout un chacun. Alors, espérons.......

pascal_pich_course a pied

En décembre 2004, j’ai pris la Présidence de la I.U.T.A. (Fédération Internationale d’Ultra Triathlon) et je me suis battu bec et ongles pour faire reconnaître notre discipline. C’est beaucoup de travail, mais j’aime les challenges et j’y crois, et ce malgré les critiques et les bâtons dans les roues des jaloux et de ceux qui savent soulever les problèmes, mais qui surtout, ne font jamais aucun effort pour mettre la main à la pâte et donner un coup de main.

Je suis resté à ce poste durant 4 ans. Comme dans toutes associations, fédérations ou institutions, votre travail est critiqué et certains sont toujours convaincus de pouvoir faire mieux que vous. C’est dans cet état d’esprit que ce sont déroulés les nouvelles élections. Un groupe d’athlètes et d’organisateurs a fait de son mieux pour me "débarquer" en criant haut et fort qu’ils étaient en mesure de faire mieux. Aujourd’hui, après 2 ans à la tête de la fédé, je n’ai pas vu grande évolution par rapport au boulot que j’avais effectué. Comme quoi, partout, il y a toujours des grandes gueules qui veulent tout casser et lorsque finalement ils se retrouvent devant leurs responsabilités, il n’y a plus personne ! J’ai fais ce que j’avais à faire, à eux de jouer !....

Depuis de nombreuses années je rêve de participer au TOUR de France en adaptant ce dernier en un triathlon quotidien. Le projet est certes ambitieux, mais réalisable. 2009 devait être l’année de sa mise en place. Jusqu’en mai tout était en place et d’un coup, tout s’est cassé la gueule ! Du jour au lendemain, alors que tout était organisé, on m’annonce que l’escorte Police que l’on m’avait promis, ne serait pas mise à ma disposition. En 5 minutes, le monde s’écroule.

Comment allais-je pouvoir redresser la barre, sachant que de nombreux partenaires m’avaient accordés leur confiance. Je ne pouvais pas les décevoir et surtout, je ne devais pas passer pour un baltringue à leurs yeux ! Il m’a fallut 3 jours pour rebondir. Je décidais alors de rester sur un défi TOUR de France, mais plutôt que de le faire en 3 semaines et en triathlon, j’allais le couvrir en 8 jours et uniquement à vélo. La messe était dite. J’en référais immédiatement à tous mes partenaires qui, bien entendu, furent tous partants pour relever le défi à mes cotés.

C’est ainsi que le 18 juillet 2009, Tour 2009_ Pascal Pichje m’élançais de Monaco accompagné de 4 cyclistes (Cédric, Thierry, Laurent et Alain) et d’un Team d’une douzaine de personnes pour rallier Paris via la route du TOUR 2009 en 8 jours et 8 nuits. Je réalisais ainsi une partie de mon rêve en effectuant les 2 dernières étapes devant la caravane avec un souvenir inoubliable dans l’ascension du Ventoux devant 55000 personnes.

Encore une expérience humaine intéressante, durant laquelle j'ai pu appréhender la démesure de la connerie humaine. J'ai ainsi pu côtoyer des pseudos amis censés être là pour t'aider et qui après 48 heures avaient oubliés leur rôle pour se considérer comme le centre du monde, devenant finalement plus exigeant que moi sur le vélo (bien que ce ne soit pas trop difficile puisque je suis vraiment facile à vivre à l'effort). Il y avait aussi, ceux qui volaient dans la réserve à matos, ceux qui faisaient leurs courses personnelles avec la carte bancaire de la société, et je ne parle même pas de celui qui, alors que je le connaissais depuis plus de 10 ans, m'a pris pour un con. Lui, celui que je considerais comme un ami, a le droit à la palme. S'il existait une légion d'honneur des enc...., il en serait décoré. Ce mec, alors qu'il était censé n'être là qu'en qualité de conducteur, je lui ai offert MON vélo personnel. Quelques mois plus tard il m'annonce les larmes aux yeux et la voix chevrotante, que sa voiture a été braquée et qu'en plus du matos société (Tri-Shopping) que je lui avais confié, il s'est fait piquer le vélo. Malheureusement pour lui, le monde du vélo est petit, et j'apprends quelques semaines plus tard, qu'il l'a en fait vendu contre une somme non négligeable ! A ce jour, outre cette entourloupe, il reste en possession de 2 échantillons neufs de cadres en carbone et de divers matos qu'il nous a substitué ! Où est l'amitié la-dedans ?? Etre obligé de déposer plainte, me gêne, mais je pense qu'à un moment, il faut rétablir le bon équilibre des choses.pascal_pich_natation

Alors avec le recul, je me dis " A qui se fier ?" Existe t-il vraiment des gens sincères ou sommes nous seulement entourés de profiteurs et de bouffes merdes ! Je veux continuer à y croire, et je me dis que si pour ma part, je suis cool et pas le moins du monde intéressé, c'est que forcément, il y a dans mon entourage, des gens comme moi ! On m'a souvent reproché de trop donner sans jamais rien attendre en retour. La prochaine fois, je ferai en sorte de mieux m'entourer, et d'éviter d'accorder ma confiance à tout le monde !.....

rejoignez-moi sur Facebook Rejoignez-moi sur Twitter Rejoignez-moi sur Instagram Rejoignez-moi sur Google + Rejoignez-moi sur You Tube